Vidange Carter cash

Les différents types d’huiles de vidange

huile de synthese carter cash

La vidange voiture est l’un des actes les plus courants dans l’entretien d’un moteur, presque anodin et pourtant l’huile est primordiale dans son bon fonctionnement. En effet, sans ce lubrifiant essentiel, les pièces mécaniques en mouvement (pistons, soupapes, arbre à cames, vilebrequin…) subiraient très rapidement des dommages irrémédiables engendrant la casse du moteur.

L’huile est donc impliquée dans le graissage des mécanismes, mais aussi leur protection contre la rouille, leur refroidissement, leur nettoyage, leur étanchéité… Soumise à des conditions extrêmes de fonctionnement, de grandes amplitudes de température, ses propriétés doivent rester stables entre deux vidanges, en fonction de la fréquence d’entretien prescrite par le constructeur.

Comment est fabriquée l’huile moteur ?

Quelle est la différence entre une huile de synthèse, de semi-synthèse et une huile minérale ?

Quelle huile moteur choisir ?

Origine de fabrication des huiles moteur

L’utilisation de lubrifiant pour améliorer le mouvement et le rendre plus aisé et durable remonte à la nuit des temps. Il a été démontré que de la graisse animale et de l’huile d’olive étaient déjà utilisées dans cet objectif de graissage par les Égyptiens en 1 400 avant J.C.

30% de l’énergie produite dans le monde sont gaspillés par le frottement et l’usure des mécanismes, avec des pertes financières qui représentent des milliards. C’est pour dire l’intérêt de la lubrification.

Depuis le premier moteur à combustion inventé par Eugenio Barsanti et Felice Matteucci en 1856, la technologie n’a cessé d’améliorer son fonctionnement pour accroître son rendement et le rendre plus fiable et moins polluant. Pourtant, l’utilisation de lubrifiant a toujours été nécessaire.

Dans le même temps, les huiles moteur ont donc également évolué dans un objectif de performance. Des normes très précises garantissent leur performances.

Aujourd’hui, les fabricants d’huile moteur sont pour la plupart de grands pétroliers : Shell, Elf, Total, Exxon, BP, Fina, Mobil, Texaco, Avia… Mais on trouve encore sur le marché quelques indépendants, comme Castrol, Motul ou Fuchs…

Ces fabricants commercialisent des huiles moteur essence ou diesel qui se répartissent majoritairement en trois catégories :

Alors que les huiles minérale sont élaborées à partir du pétrole brut, on croit souvent à tort que l’huile de synthèse est conçue de toutes pièces en laboratoire. Pourtant, c’est rarement le cas, huile minérale et huile synthétique sont souvent toutes deux issues du Pétrole.

Les huiles minérales

Produit de la distillation du pétrole (mélange d’hydrocarbures saturés), d’un point de vue chimique, l’huile minérale est principalement composé d’alcanes comportant entre 15 et 40 atomes de carbone (C15-C40). A l’état brut, le pétrole contient environ 1% d’huile.

Sans entrer dans les détails de la pétrochimie, la distillation se base sur la différence d’évaporation des différents composés purs présents dans le pétrole brut. Ce dernier est introduit dans une colonne haute de 60m est chauffée à 400°C à sa base. Au plus on monte et au plus la température diminue formant des gradients. Les différentes fractions d’hydrocarbures sont ainsi séparées les unes des autres à chaque palier de température. C’est la première étape du raffinage.

En bas de la colonne, là où la température est la plus élevée, on récupère ce qu’on appelle les résidus lourds. C’est à partir de ces produits que l’on fabrique l’huile minérale de moteur grâce à une deuxième distillation réalisée cette fois ci sous vide.

10 à 15% d’additifs chimiques sont alors ajoutés pour éliminer l’effet néfastes de certains contaminants encore présents.

Le coût de fabrication de l’huile minérale est faible, c’est donc la moins chère. Mais aussi la moins performante. Même si chaque moteur fonctionne de manière optimale avec son huile spécifique, celle-ci convient très bien pour des voitures anciennes à usage normal plutôt routier, sous un climat chaud ou tempéré. A proscrire pour des voitures haut de gamme, particulièrement performantes et équipées d’un turbo ou d’un Filtre à Particules (FAP).

Compte tenu de ses caractéristiques et de sa durée de vie, la fréquence de vidange de l’huile minérale est plus élevée.

Les huiles de synthèse

L’huile de synthèse est une huile dont on a modifié la structure moléculaire dans l’objectif d’en améliorer ses performances. Trois procédés permettent l’élaboration d’une huile de synthèse :

Ce dernier procédé représente le très haut de gamme et les huiles de synthèse les plus chères du marché.

Mise à part ces dernières, 80% des huiles de synthèse vendues sont donc également des dérivés du pétrole brut comme l’huile minérale. A ceci près que leur mode de fabrication ne s’arrête pas à la distillation.

Elle sont purifiées, décomposées, modifiées de manière moléculaire pour les rendre plus stables.

Elle sont enfin enrichies de nombreux additifs afin d’accroître leurs performances :

Il résulte de cette manipulation chimique une huile aux caractéristiques bien meilleures que l’huile minérale :

Même si un grand nombre d’huiles vendues comme « 100 % synthétiques » sont en réalité des huiles minérales hydrotraitées, leur performances sont quasi identiques à de vraies huiles de synthèse (ex. : polyalphaoléfine, polyolester). Elles reviennent par contre beaucoup moins chères à leur fabrication.

Une véritable huile synthétique doit normalement être vendue avec la mention « 100 % Synthèse », alors qu’une fausse huile de synthèse doit comporter la mention « HC-Synthèse » (HC » pour hydrocraquée).

100% véritable ou pas, l’huile de synthèse convient pour la plupart des motorisations récentes, haut de gamme, performantes et turbo compressées. Egalement pour les citadines qui réalisent de courts trajets et des arrêts fréquents.

Compte tenu de ses coûts de fabrication et de sa qualité plus élevée, le prix de l’huile de synthèse est évidemment bien plus important que celui de l’huile minérale.

Les huiles semi synthétiques

Comme son nom l’indique, l’huile semi-synthétique se situe à mi chemin entre l’huile minérale et l’huile de synthèse. C’est un mélange des deux. Ses performances seront donc améliorées par rapport à une huile minérale de base mais sans pour autant atteindre le niveau de performance d’une 100% synthèse.

Notons toutefois que sa composition se rapproche davantage d’une huile minérale puisqu’elle contient entre 10% et 30% d’huile synthétique suivant les cas.

Mais attention cette proportion peut descendre beaucoup plus ! En effet, une huile peut être considérée légalement comme semi-synthétique à partir du moment qu’elle contient au moins 1% d’huile de synthèse.

On comprend aisément qu’au sein d’un même bidon, au plus la proportion d’huile de synthèse est élevée, au plus la qualité de l’huile semi-synthtétique augmente.

Le tarif d’un bidon d’huile de semi synthèse se situe lui aussi à mi chemin entre celui d’un bidon d’huile minérale et celui d’un bidon de 100% synthèse. Il convient donc de se méfier lors d’un achat en vérifiant que le prix reflète bien la proportion évoquée ci dessus.

Ceci étant dit, cette huile moteur n’en demeure pas moins polyvalente et d’assez bonne qualité. Elle est donc un bon compromis qualité/prix pour la vidange de votre moteur. Sa durée de vie sera par contre plus courte qu’une 100% synthèse alors ne laissez pas passer l’entretien ! Et n’oubliez pas que Carter-Cash ne fait pas que proposer des forfaits vidange à bas prix, il commercialise aussi les meilleures huiles moteur du marché…

Exit mobile version