Vidange Carter cash

L’huile de synthèse, mythe ou réalité ?

huile synthese synthetique

L’huile moteur 100% synthèse est-elle vraiment la meilleure huile pour lubrifier votre moteur ou une simple appellation marketing destinée à vous faire payer plus cher pour réaliser votre vidange ? De quoi est réellement composée l’huile de synthèse ? Découvrez comment sont fabriquées les huiles moteur afin d’acheter le meilleur bidon d’huile de vidange au meilleur prix.

Comme vous le savez (et si vous ne le saviez pas, maintenant vous le saurez), L’huile qui sert à graisser nos moteurs est dans la plupart des cas d’origine pétrochimique, c’est à dire qu’elle est un dérivé du Pétrole brut, le fameux “Or noir”.

Même quand elle est dite “de synthèse”, elle est malheureusement rarement conçue en laboratoire. En effet, c’est souvent une huile minérale davantage distillée, purifiée, transformée et gavée d’additifs pour la rendre plus performante. Alors arnaque ?

Les origines de l’huile de vidange

Le pétrole résulte, entre autres, de la lente décomposition (plusieurs millions d’années) de végétaux et d’animaux aquatiques.

Formation du pétrole

C’est pour cette raison qu’il se compose majoritairement de carbone (environ 85%) et d’hydrogène (de 11 à 14%), mais également d’un peu de soufre et de traces d’oxygène, d’azote et de divers résidus métalliques.

C’est aussi pour cette raison qu’on dit que le Pétrole est principalement un mélange d’hydrocarbures (carbone + hydrogène).

Chaque forage à travers le monde produit un pétrole différent. En effet, les chaines d’hydrocarbures qui le composent le sont également, en fonction de leur structure et de leur agencement. Les possibles combinaisons chimiques entre les atomes de carbone et d’hydrogène sont multiples et peuvent donc aboutir à des produits différents, aux propriétés spécifiques.

Mais en simplifiant, même si la proportion varie, on retrouve toujours les mêmes composés moléculaires dans ces chaînes d’hydrocarbures :

L’huile moteur étant élaborée à partir du Pétrole brut par raffinage (entre autres procédés), ce sont ces différents composés aux diverses propriétés physico-chimiques que l’on retrouve plus ou moins dans le bidon. Ils peuvent affecter le comportement de l’huile et sa pureté… En un mot sa qualité.

En fonction de la propriété que l’industriel cherche à mettre en avant, les principales huiles moteur produites sont :

En Europe, les raffineries produisent majoritairement des huiles à tendance paraffinique puisqu’elles contiennent en moyenne 60 à 70% de base paraffinique, 20 à 30% de base naphténique et 6 à 8% de base aromatique.

Que désigne réellement une huile de synthèse ?

Les huiles paraffiniques regroupent l’huile minérale, l’huile minérale hydrocraquée dite “synthétique” et l’huile de semi-synthèse.

Les huiles naphténiques peuvent être considérées comme de véritables huiles “de synthèse”.

L’HUILE MINÉRALE (parrafinique)

Plus du tout utilisée pour nos moteurs modernes, l’huile de base 100% minérale est directement issu du Pétrole brut par distillation. Elle est cependant encore vendue pour les voitures de collection dont le moteur rudimentaire très ancien ne tolérerait pas une huile moderne du fait de sa conception.

L’HUILE MINERALE (parrafinique) HYDROCRAQUÉE, dite “Synthétique”

Utilisée majoritairement dans nos moteurs modernes, l’huile de base hydrocraquée est une huile minérale améliorée, conçue à partir de paraffine. Cette paraffine est obtenue par distillation atmosphérique et distillation sous vide du Pétrole brut. Elle est ensuite soumise à un procédé d’hydrocraquage.

Le terme d’huile synthétique ou huile de synthèse affiché sur l‘étiquette du bidon d’huile est ici trompeur car elle n’est pas fabriquée en laboratoire. Même si elle est davantage purifiée, elle possède néanmoins la même origine que l’huile minérale (la paraffine). Elle devrait donc s’appeler “huile minérale”. Certains industriels honnêtes jouent d’ailleurs le jeu en indiquant “huile HC-synthèse”, pour huile de synthèse Hydrocraquée.

Ceci étant dit, il n’en demeure pas moins que cette huile est d’excellente qualité et possède des performances bien meilleures que sa cousine minérale qui possède la même origine. En effet sa viscosité est plus importante à haute température et sa fluidité meilleure à basse température. Elle est aussi beaucoup plus chère.

L’HUILE DE SEMI-SYNTHÈSE

L’huile de semi-synthèse, comme son nom l’indique, est un mélange d’huile minérale et d’huile de synthèse hydrocraquée (HC-SYNTHESE) dans des proportions variables selon les fabricants. Ses performances et son prix sont à mi chemin entre les deux huiles dont elle se compose.

L’HUILE (naphténique) VERITABLEMENT 100% SYNTHESE

Les huiles de base que l’on peut considérer comme vraiment synthétiques sont issues du naphte après distillation du Pétrole brut, c’est à dire issues d’essence brute. Cette première étape génère, suivant le processus de synthèse choisi par la suite, deux composés majoritairement utilisés dans l’huile 100% synthèse :

Ces huiles peuvent véritablement être considérées comme des huiles 100% synthèse, elles sont les plus performantes, les plus chères et sont généralement destinées à des utilisations intensives (compétition, rallye, formule 1).

 

Minérale, hydrocraquée ou synthétique, suivant le résultat souhaité, le type de moteur auquel elle est destinée, la composition d’une huile sera systématiquement transformée par des additifs pour en supprimer les défauts et en améliorer les performances… Mais quel est précisément le rôle de ces additifs ?

Exit mobile version