Entretien vidange et garantie constructeur

En ce qui concerne la garantie constructeur d’une voiture neuve, il demeure encore une interrogation tenace présente dans toutes les têtes : Doit on forcément réaliser l’entretien chez son concessionnaire ?

Entre autres révisions mécaniques périodiques, la vidange moteur est sans doute celle à laquelle on pense tout de suite. Elle doit figurer dans le carnet d’entretien afin de prouver que le remplacement de l’huile usagée à bien eu lieu. Cette vidange doit être effectuée selon les préconisations constructeurs, tant en terme d’huile moteur utilisée que de fréquence.

Mais pour ne pas perdre la garantie, doit-on forcément faire sa vidange chez son concessionnaire ?

Peut-on passer par un centre auto ou un garagiste indépendant tout en maintenant la garantie constructeur contractée lors de l’achat ? Peut on faire sa vidange soi même ? Choisir un forfait vidange pas cher chez Carter cash ? Que dit la loi ?

Ne pas confondre garantie constructeur et garantie légale

Lorsque l’on achète une voiture neuve, elle doit être conforme au descriptif du vendeur et correspondre à l’usage pour lequel elle est vendue. On appelle cela la garantie légale de conformité (articles L.217- 7 à L.217-14 du Code de la consommation). Elle est obligatoire et prend effet à compter de la date de livraison de la voiture par le concessionnaire, pour une durée de validité de deux ans.

De la même manière, il existe une garantie légale contre les vices cachés (articles 1641 à 1649 du Code civil), contre les défauts non visibles au moment de l’achat et qui pourraient rendre la voiture achetée inutilisable. Il est sous entendu ici que l’acheteur n’aurait pas acheté la voiture s’il avait eu connaissance de ces défauts. Cette garantie est obligatoire elle aussi et s’étend sur deux ans.

La garantie légale et celle contre les vices cachés sont obligatoires. Elles couvrent donc toutes les pannes qui ne découlent pas d’un défaut d’entretien ou d’une usure de consommables ainsi que les défauts non visibles au moment de l’acquisition.

La garantie constructeur est quant à elle une garantie supplémentaire mise en place par le concessionnaire. C’est en réalité une garantie commerciale (articles L.217-15 à L.217-16 du Code de la consommation).

Même si elle est facultative, la plupart des concessionnaires en proposent une. C’est un argument de vente qui met en avant la fiabilité du véhicule. Nous pouvons citer KIA par exemple qui garantie ses automobiles 7 ans ou 150 000km.

Cependant, la manière dont les concessionnaires présentent leur garantie constructeur est souvent floue. Ils mélangent les garanties obligatoires et légales aux garanties facultatives de telle sorte que le client a du mal à s’y retrouver.

La seule solution fiable pour savoir concrètement de quoi est composée la garantie constructeur est de se référer au carnet d’entretien du véhicule ou aux conditions générales de vente annexées au contrat.

Cette garantie est contractuelle et engage, sous certaines conditions clairement explicitées, le professionnel envers le consommateur à :

  • rembourser le prix d’achat de la voiture
  • remplacer la voiture
  • réparer la voiture

Les garanties constructeurs peuvent varier suivant les marques, notamment concernant leur durée, le kilométrage, les réparations couvertes… Elles peuvent être soumises à certaines conditions mais jamais celle de devoir faire entretenir sa voiture dans le réseau de la concession. C’est la loi qui le dit !

Suis je obligé de faire entretenir ma voiture chez mon concessionnaire pour ne pas perdre ma garantie constructeur ?

Non ! Ce fut le cas jusqu’en 2014, avec les abus qu’on imagine de la part des concessionnaires, mais aujourd’hui ce n’est plus qu’une fausse croyance populaire !

Il faut bien comprendre que le marché de la réparation et de l’entretien est en pleine croissance et représentait plus de 20 milliards d’euros en 2016. Cette activité pèse 1/4 dans le chiffre d’affaire du commerce total du véhicule neuf. Dans ce domaine, les marges pratiquées sont bien plus importantes que lors d’une vente. Pour les concessionnaires, cette marge nette lors d’une vente est de 3% alors qu’elle monte à 12% lors d’une réparation/entretien (source).

On comprend aisément que les concessionnaires ont tout intérêt à ce que l’entretien des voitures qu’ils vendent soit effectué dans leur locaux.

Cet manne financière représente aujourd’hui une véritable stratégie commerciale. C’est pour cette raison que pendant longtemps, l’éligibilité de la garantie constructeur était soumise à la réalisation de l’entretien en concession. Mais ce monopole n’existe plus. La réglementation l’interdit désormais.

vidange garantie constructeur
Enquête TNS SOFRES

La loi Hamon précise très clairement dans l’Arrêté du 26 mai 2014 :

« Le bénéfice de la garantie commerciale ne peut être subordonné à la réalisation des prestations de réparation et d’entretien non couvertes par cette garantie, par un réparateur agréé par le constructeur ».

Ce qui signifie qu’à part les réparations couvertes par la garantie constructeur qui doivent évidemment être réalisées par et chez le constructeur, le reste n’est pas une obligation. L’entretien (et donc la vidange) peut être réalisé n’importe où et même par vous même, sans remettre en cause l’éligibilité de la garantie.

Cette loi est même énoncée noir sur blanc dans les carnets d’entretien des véhicules achetés neufs après le 26 mai 2014, vous pouvez vérifier !

Réaliser sa vidange soi même ou dans un centre auto et conserver sa garantie constructeur

Il est bien évident que même si la loi énonce sans ambiguïté la possibilité de confier son entretien hors concession sans perdre sa garantie, un certain nombre de critères doivent être respectés. L’acheteur possède des droits, le vendeur aussi.

Le conducteur doit donc être en mesure de fournir les justificatifs détaillés des entretiens réalisés, conformément aux préconisations constructeur.

Ces préconisations constructeurs à respecter scrupuleusement sont de différentes natures :

  • Utiliser des pièces d’origine ou de qualité équivalente
  • Respecter la fréquence des interventions demandées dans le carnet d’entretien
  • Intervenir selon le bon mode opératoire avec les compétences techniques nécessaires et avec les outils et l’équipement adéquats
  • Employer des produits adaptés selon les recommandations du carnet d’entretien

C’est en particulier le cas pour la vidange.

Aujourd’hui, chaque constructeur automobile développe des moteurs spécifiques auxquels correspondent des huiles de vidange spécifiques. Des normes strictes caractérisent ces huiles moteur, que ce soit en terme de viscosité, de fréquence de renouvellement, de présence d’un FAP ou pas dans le véhicule.

Ainsi, même réaliser dans un centre auto, ou par vous même, la vidange doit respecter les préconisations du constructeur pour ne pas perdre la garantie. C’est à dire qu’il faut utiliser strictement l’huile recommandée en terme de normes SAE, API et ACEA. Mais heureusement, toutes les informations nécessaires sont inscrites sur l’étiquette du bidon !

La facture doit comporter clairement les caractéristiques de l’huile moteur utilisée. C’est ce justificatif qui fera foi auprès du constructeur afin de lui prouver le bon déroulement des révisions et ainsi faire jouer la garantie en cas de problème.

Mais aujourd’hui, les centres auto et les garagistes sont rompus à l’exercice et il ne fait aucun doute sur leur capacité à effectuer la révision adaptée à votre voiture.

Le grand gagnant de cette opération est sans aucun doute votre portefeuille ! En effet, de manière générale, les centres auto sont bien moins chers que les concessionnaires à prestation équivalente. Notamment la main d’oeuvre.

Alors n’hésitez plus, vous pouvez désormais réaliser l’entretien de votre voiture où bon vous semble, si l’intervention est faite dans les règles de l’art, la garantie constructeur sera conservée !